Chapitre 9 - Jour J plus 1 mois

Publié le par Sabrina Richard Auteur

Blog de Sam – « Le mec cool du 12ème »

Depuis la mort de papa, maman est une vraie loque. Elle ne fait rien de ses journées, ne travaille plus sur son bouquin et, même si son éditeur la comprend, elle a peur qu’il rompe le contrat.

Elle végète tous les jours en jogging sur le canapé, à regarder la télé, à s’abrutir devant des programmes débiles ou à fixer l’urne pendant des heures.

Faut dire que c’est hypra glauque d’avoir mis ce truc dans le salon… Elle aurait pu la mettre ailleurs, dans un placard par exemple. OK, je sais, c’est mon père qui est dedans, mais quand même !

En plus, maman se fait des films, elle invente des scénarios catastrophes et nous voit déjà vivre dans la rue avec des cartons en guise de couvertures. Mais elle se secoue pas pour autant. Je sais, c’est dur pour elle, mais elle n’est pas toute seule, elle a deux gosses, bordel ! Elle croit que c’est facile pour nous ?

Je suis obligé de gérer toute la maison. Au début, c’était hard, je savais même pas faire fonctionner le lave-linge et je risquais pas de demander à Laura, vu qu’elle s’en balance de tout ça. Heureusement, Tata Bob est venu à la rescousse. Il me donne un coup de main et c’est plutôt cool. Laura me charrie en disant que je devrai faire gaffe à mon cul parce que Bob est homo. Je lui ai répondu qu’elle était barge et que Bob n’était pas pédo !

En plus, on commence à manquer grave de tunes… Maman a cramé son avance de droits d’auteur depuis les vacances de février et le peu qu’il reste sert à payer les factures qui sont prélevées directement sur son compte. Celui de papa est bloqué par la banque, donc impossible de piocher dedans.

Du coup, j’ai pris un petit boulot pour qu’on ait de quoi bouffer. Je suis serveur dans un bar resto à côté de chez nous. Je bosse tous les soirs plus le week-end. C’est clair qu’avec le bahut ça me fait des grosses journées, mais j’ai pas trop le choix…

Les premiers jours j’ai pas arrêté de péter des verres, je me faisais tout le temps engueuler par le boss, mais maintenant ça va mieux, j’ai pris le coup de main.

Quand j’ai expliqué à mon patron ce qu’il se passait à la maison, il a été plutôt sympa et a proposé de me payer tous les vendredis, et, avec les pourboires, je m’en sors pas trop mal.

Le truc qui est bizarre c’est qu’on a pas eu de nouvelles de la banque, pourtant, je suis sûr que papa avait un peu d’économies de côté au cas où… Et puis il avait forcément prévu un plan de secours, peut-être même un contrat d’assurance-vie. Il nous aurait pas laissés comme ça ! Je ne sais pas ce que fout le banquier, mais il va falloir qu’il se bouge fissa, car on va pas pouvoir tenir longtemps, même avec mon salaire.

Y’en a une en tout cas qui s’en tire bien, un peu trop même ! J’parle de Laura, cette gamine pourrie gâtée qui n’en fait qu’à sa tête ! Elle profite de l’état de maman pour se payer du bon temps. Elle rentre de plus en plus tard après les cours, s’enferme dans sa chambre pendant des heures et j’ai pas l’impression que c’est pour faire ses devoirs. J’espère que j’me plante et qu’elle fait pas de conneries. Faudrait pas que je sois obligé de la gérer en plus de maman, de mon job, de mes études (le bac approche super vite) et de la maison… Après tout, je n’ai que dix-sept ans et je ne sais pas quoi faire… J’en ai parlé à Bob, mais sur ce coup-là il ne peut pas grand-chose, il est fils unique, il a pas de gosse, et du coup il sait pas non plus comment gérer une ado de quinze ans.

Un de ces quatre, faudra que j’aie une conversation avec elle pour qu’elle comprenne que je suis pas dupe et que c’est pas parce que papa n’est plus là, et que maman est stone à cause de ses médocs, qu’elle a le droit de faire ce qu’elle veut.

Bref, je sens que ça va pas être facile…

Pour couronner le tout, parce que sinon ça serait pas drôle hein, grand-mère téléphone tous les jours pour prendre des nouvelles. Elle n’arrête pas de critiquer maman et dit qu’on devrait venir vivre avec elle et grand-père. Elle insiste tellement qu’hier soir je l’ai envoyé bouler ! Elle m’a dit que j’étais super mal élevé et elle a fait semblant de pleurer. J’y ai pas cru une seconde. C’est pas son genre de geindre, c’est même jamais arrivé. Comme elle m’a dit une fois : « c’est une marque de faiblesse, et nous faisons partie d’une famille qui se s’abaissera jamais à ça ! ». Comme quoi elle est capable de descendre bien bas pour nous récupérer, Laura et moi.

Quand elle est venue nous chercher après la crise de maman, elle a passé son temps à la dénigrer, nous a dit qu’elle était une mauvaise mère qui se complaisait dans son chagrin et que c’était pas sain pour nous. Moi, j’en ai rien à foutre de ce qu’elle pense, de toute façon elle a tort ! Maman est géniale et mérite pas d’être traitée comme ça ! Grand-mère peut toujours courir, on remettra jamais les pieds chez elle !

J’en ai parlé l’autre jour avec mes potes du lycée et ils ont halluciné ! Par contre ils ont été super cools avec moi lorsque je suis revenu au bout d’une semaine. Certains m’avaient envoyé des textos ou passés un coup de fil, y’a même des nanas qui m’avaient fait des mails, des filles qui n’avaient jamais fait attention à moi avant… D’ailleurs, y’en a une qui fait partie du lot et que j’avais repérée avant tout ça, j’crois qu’on va aller dans la même fac, j’tenterai peut-être un truc avant la fin de l’année…

Faut que j’vous laisse, c’est bientôt l’heure du taf. J’vais réchauffer un truc au micro-ondes pour qu’on crève pas de faim et après j’y vais.

J’vous donnerai des news demain, tchao !

***

Blog de Laura – « Journal d’une ado de Paname »

Mon frère est un gros con ! Voilà, c’est sorti et purée, ça fait du bien !

OK, en ce moment je suis pas super clean et c’est vrai que j’profite de la situation et que c’est pas top de faire ça, mais sérieux, il a rien à me dire, c’est pas mon père !

Il croit quoi ? Que ça me fait plaisir de voir maman comme ça ? J’ai pas envie de rentrer pour la voir avachie sur le canap’, complètement défoncée par les pilules que lui a refilées ce pédé de Bob !

Ouais, j’ai dit « pédé » ! Ça vous plait pas ? J’en ai rien à foutre de votre avis ! Je dis ce que je veux et quand je veux, j’ai pas de leçons à recevoir ! Si ça vous défrise, vous pouvez vous casser d’ici !

Bon, maintenant que j’ai dit ça, normalement y’a que mes VRAIS amis qui sont restés, on va pouvoir être tranquilles.

C’est le bordel à la maison. Sam bosse tout le temps. Quand il est pas au bahut, il est dans son bar à Nation. Du coup, j’me retrouve toute seule avec ma mère et j’sais pas quoi faire pour qu’elle aille mieux.

J’ai essayé de parler avec elle, mais elle répond pas des masses. Elle me regarde comme si elle me voyait pas et mange à peine ce que Sam sort du micro-onde. Elle a maigri c’est un truc de ouf !

Ah, au fait, j’ai eu mamie hier soir au phone, elle veut que je vienne la voir. J’suis pas contre, même si elle est un peu bizarre et qu’elle dit des saloperies sur maman. On bouffe bien chez elle et papi est super cool. J’vais voir, mais j’vais pas en parler tout de suite à Sam, il serait pas d’accord, il déteste mamie.

C’est dur quand même c’qui nous est arrivé…

J’y pense le soir, quand les autres dorment. Ça tourne en boucle dans ma tête. J’revois papa me dire « à plus ma puce » quand il est parti chercher les croissants chez JL. J’revois aussi les flics qui se sont pointés chez nous et puis j’entends le cri de maman aussi qui continue de résonner dans ma tête…

La psy du collège m’a demandé de lui parler de tout ça. Elle a dit que ça me ferait du bien, qu’y fallait que ça sorte parce qu’y parait que sinon ça peut me faire « tomber en dépression ». Mais j’ai rien voulu lui dire à cette vioque. J’la connais même pas alors pourquoi j’irais lui raconter mes problèmes ?

J’préfère en parler ici. Je sais que je peux tout vous dire, car vous me bassinerez pas avec des conneries et que vous me comprenez.

J’voulais vous dire aussi que j’avais été super émue de lire tous vos messages après la mort de papa. Je sais pas encore comment vous avez été au courant, mais ça m’a fait du bien de voir que j’étais pas toute seule.

Faudra un jour qu’on se rencontre tous IRL, ça serait trop cool ;-)

Merde, mon frère m’appelle… à demain, bisous <3<3

 

 

 

© Sabrina Richard – « Souviens-toi de nous ! »

Publié dans Chapitres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article